Mercredi 18 Octobre 2017 - 11:21:27
Couvert, Pluie
15 °C
  • Couvert, Pluie
  • Signalé le :
    18. Octobre 2017 - 10:30

La Croix Hosannière

La croix hosannière placée le 26 avril 1996 entre l'église et le presbytère est la copie d'une croix posée à cet endroit en 1843 (si la date indiquée sur le socle est bien celle de la translation) . Tout porte à croire que c'est entre 1840 et 1850 qu'eut lieu ce transport:
- à cette époque le cimetière situé alors là où se trouve l'actuelle place Pierre Monnereau (où se trouvait la croix hosannière), est transféré pour des raisons de salubrité et transformé en place publique.
- un document, sans doute rédigé par le vicaire Baudry et daté de cette époque se trouve dans les archives paroissiales des Brouzils, et évoque la reconstruction récente de cette croix (sans préciser la date).
A cette époque BAUDRY indique que la croix est orientée nord-sud (c' est à dire contraire à l' orientation actuelle) . Le même BAUDRY indique "qu'une petite statue de la Sainte vierge se trouve dans une niche pratiquée dans le bâton de la croix". A l'époque ou le vicaire de Pierre MONNEREAU écrit, la croix est le but de procession le dimanche des Rameaux (d'ou 1e nom de croix hosannière) et tous les premiers dimanche du mois pour la confrérie du rosaire établie dans 1a paroisse.
Après le milieu des années 1980, la croix, victime à la fois du temps qui passe et du temps qu'il fait, s'est brisée en tombant. Alors, l'Association de Sauvegarde du Patrimoine Brouzilien, depuis 1993, avec le concours de la commune, grâce à des photographies et cartes postales (et un croquis dû à soeur Gilberte), à entrepris de faire refaire la croix.

Les hommes de l'art ayant "officiés" le 26 avril dernier ont indiqués:
- pour Mr Bompas, que la croix, à l'origine, pouvait se trouver placée sur une tombe de médecin ou d'apothicaire;
- pour Mr Jean Louis Champain, que le fut de granit taillé en un octogone irrégulier est du même type que d'autres se trouvant en Bretagne , et qui remonteraient à la Renaissance (mais la Renaissance du XVème siècle a peut-être été plus tardive chez nous), que la vierge placée dans le fut (et donnée par mademoiselle Bureau de manière anonyme) serait du XVIIIème siècle.
Ces deux témoignages peuvent laisser penser que les différents éléments composant la croix hosannière d'origine ont pu être des objets de récupération.
Enfin, le document rédigé par BAUDRY évoque pour d'autres croix des origines précédant la Révolution. Or, pour la croix hosannière, rien de tel n'est mentionné ; cet élément recoupé avec les témoignages des artisans pourrait montrer une origine dont la mémoire n'a pas gardé le souvenir. Les conditionnels indiquent cependant que les questions restent encore largement ouvertes.
Luc-André BIARNAIS

Type de monument: 
Monuments Religieux