Mercredi 18 Octobre 2017 - 11:12:52
Couvert, Pluie
15 °C
  • Couvert, Pluie
  • Signalé le :
    18. Octobre 2017 - 10:30

Le Calvaire de la Bouchaudière

Restaurée en 1948 lors d'une mission prêchée par les R.P. Grelier, Gaillard et Gaborit, puis vers 1996.

Voici ce qu'on en disait en 1944: "Cette croix, située sur un tertre près du ruisseau, à droite du chemin qui conduit du Bourg au village, fut plantée par les habitants de la Bouchaudière et de la Canquetière.

Elle remplaçait différentes autres croix qui avaient été, dit-on, successivement plantées dans ce même lieu dès avant la révolution; La tradition rapporte que pendant la révolution, tous les habitants du susdit village, venaient à la nuit tombante prier au pied de cette croix. Ils récitaient le chapelet et chantaient des litanie de la Sainte Vierge."

A droite de la croix, le champs de la Garenne où furent inhumés 12 victimes des "républicains", de 1793 à 1795. Assassinés et inhumés au pont de la Bouchaudière, d'après les registres. On a retrouvé, non loin de cette croix et du pont de la Bouchaudière, une vierge en faïence.

Histoire de la vierge en faience

La Bouchaudière (trois kilomètres du bourg), comme ses villages voisins, subit les carnages des Colonnes Infernales du 22 février et du 4 mars 1794.
Ces villages se trouvaient sur le passage des Bleus lors de leurs trop célèbres "Promenades".
La journée la plus meurtrière pour les habitants de la Bouchaudière fut celle du 22 Février. Les veilleurs montés aux sommets des deux grands chênes de la Cantetière furent surpris par un détachement de Bleus cantonnés à Montaigu et commandés par DUFOUR. Aussi, ne purent-ils sonner de leur cor que le sauve-qui-peut.

Vite on prend les biens les plus précieux à sauver de la destruction, puis, pour se protéger, certains emportent des Saintes-Vierges et des objets de piété.
Nous ne saurons jamais le destin de cette pauvre personne anonyme qui, dans sa fuite devant les Bleus, pressant sur son coeur la Vierge de faience, dut l'abandonner dans le buisson incendié sur les pentes du champ de la Bouchaudière, face au champ de la Garenne où furent inhumées tant de victimes des Bleus.

Retrouvée quelques jours après parmi les cendres, la Sainte Vierge intacte fut récupérée par une famille, qui la détient encore de nos jours à la Bouchaudière.
Cette statue du XVIIè siècle est dite "Vierge accoucheuse" car lors des naissances, on pouvait placer sur sa tête un cierge, qui religieusement allumé, protégeait la future maman.

 

Type de monument: 
Les Calvaires